Sûtra de la Grande Sagesse

MAKA HANNYA HARAMITA SHINGYO

Sûtra-grande-sagesseL’Hannya Shingyo est le texte fondamental qui concentre l’enseignement du bouddhisme du grand véhicule. En effet il est le sûtra zen par excellence. En une page ou 262 idéogrammes chinois. Il condense et exprime au plus juste la Grande Sagesse, la Prajna Paramita, la sagesse de Bouddha, qui fut rédigée en Inde sous forme de six cents volumes. C’est pourquoi écrits originellement en sanscrit, ces textes furent rassemblés, commentés et répandus par Nagarjuna sous le titre Maha Prajna Paramita. Qui à son tour fut introduit en Chine et traduit intégralement en chinois par Kumarajiva, en 402 et plus tard par Xuanzang, dont la version date de 659-663.

Essence du sutra de la grande sagesse qui permet d’aller au-delà

Le Bodhisattva de la Vraie Liberté, Avalokiteshvara,
Par sa pratique profonde de la Grande Sagesse,
Voit que les cinq agrégats ne sont que vacuité
Et par cette compréhension il aide tous ceux qui souffrent.

Shariputra,
Les phénomènes ne sont pas différents du vide,
Le vide n’est pas différent des phénomènes.
Le phénomène lui-même devient le vide.
Le vide lui-même devient phénomène.
Il en est ainsi de la perception,
Des formations mentales,
De la conscience.

Shariputra, toutes les existences ont le caractère du vide.
Elles sont sans naissance ni extinction,
Ni pures ni souillées,
Elles n’augmentent ni ne diminuent.

Dans la vacuité,
Il n’y a ni forme, ni sensation, ni perception.
Ni formation mentale, ni conscience,
Ni oeil ni oreille, ni nez ni langue,
Ni corps, ni conscience,
Il n’y a ni couleur ni son, ni odeur
Ni goût, ni toucher, ni pensée.
Il n’y a ni ignorance ni cessation de l’ignorance,
Ni illusion ni cessation de l’illusion.

Il n’y a ni vieillesse ni mort,
Ni cessation de la vieillesse et de la mort.
Il n’y a ni souffrance, ni cause, ni cessation, ni sentier.
Il n’y a ni sagesse, ni obtention, ni non-obtention.

Pour le bodhisattva,
Grâce à la Grande Sagesse qui conduit au-delà,
L’esprit sans obstacles ne connaît pas la peur,
Et toute illusion, tout attachement sont éloignés.
Il peut parvenir à l’ultime fin, le nirvana.
Tous les Bouddhas du passé, du présent et du futur
Pratiquent la Grande Sagesse,
Et ainsi atteignent le plus parfait Eveil.

Nous devons comprendre qu’Hannya Haramita est le plus grand mantra brillant et lumineux.
Le plus élevé de tous les mantras qui est incomparable.
Sa force coupe toutes les souffrances.
C’est le vrai mantra.
Par lui il est possible d’atteindre l’essence de toute vérité.

Aller ! Aller ! Aller ensemble !
Au-delà du par-delà sur l’autre rive.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *